Je suis un marin

parti depuis longtemps

parti depuis toujours peut-être

il y a si longtemps

au-delà de mes mémoires

au-delà de vos regards

un jour

là-bas

d’un pays blanc

 

je suis un marin

qui n’a fait que  traverser des mondes

d’en partager les rires et les heures

En des pauses vagabondes

j’en ai oublié tous les ports

je me suis délesté du passé

et découvert le voyage solitaire

du poète impubère

 

je suis un marin

qui emporte dans ses regards bleus

tous vos visages

tous vos naufrages

très loin là-bas

très loin

là-bas

près de l’horizon

 

je suis un marin

aux aubes sauvages

tout en brume de mots

tout en silence sans offrandes

 

je suis un marin

qui dans ses nuits

perçoit le chant des étoiles

observe les échos de vos cœurs esseulés

écoute sur les ondes vos espoirs à l’unisson

 

je suis un marin

d’un navire sans capitaine

d’une vie hautaine qui hésite sur son destin

d’un destin à vivre et raconter

 

je suis un marin

parfois pèlerin

parfois suzerain

explorateur de vos âmes

peut-être trop endormies

enchanteur de quotidiens

que quelques couleurs embellissent

 

je suis un marin

un marin poète

un poète marin

qui se sent parfois

si fragile

en élan cristal

un peu perdu

un peu perclus

entre poèmes et marche d’un monde

à s’être trop risqué en vent de face

 

je suis un marin

je perçois les couleurs de votre horizon

je rêve de votre univers

je vois votre vie comme un roman

entre liberté et espoir

peuvent cheminer ensemble

entre poèmes et vie

entre vie et arc-en-ciel

  

 © zestbleu Pascal Colon – tous droits réservés